Sur les traces des papes d’Avignon

dans le Sud de la France

Dates : du 7 au 13 avril 2019

Animation : M. Jean Bauwin, enseignant et animateur spirituel, et M. Paul-Emmanuel Henry, guide touristique et historien de l’art. 

( OU :>> télécharger programme et bulletin d'inscription << ) 

Mettre ses pas dans ceux des papes d’Avignon, c’est plonger dans un 14è siècle tourmenté et dans une histoire pontificale contrastée, aux rebondissements incessants. Les papes et leurs cardinaux ont façonné les villes d’Avignon et Villeneuve sa voisine, mais ils ont aussi laissé des traces dans tout le comtat Venaissin et même jusqu’en Auvergne. Certains d’entre eux menèrent grande vie et furent amateurs des plaisirs de la vigne, alors que d’autres voulurent ancrer leur pontificat dans la sobriété et laisser des traces plus spirituelles.

Nous vous invitons à relire ces pages d’histoire de l’Église dans la bonne humeur et, avec des témoins, nous tenterons de mesurer les défis auxquels le pape François est confronté. 

 

PROGRAMME : 

J1 : Quel fut le rôle de Clément V, premier pape d’Avignon, dans l’arrestation des Templiers ?

Départ en car depuis Ath, Mons, Louvain-la-Neuve, Malèves-Ste-Marie, Namur, Wanlin et Libramont pour la Commanderie d’Epailly, créée à l’initiative des chevaliers de l’Ordre du Temple. Ceux-ci avaient pour mission de protéger les pèlerins qui se rendaient à Jérusalem et de défendre les États latins d’Orient créés après la première croisade. Ce domaine illustre une page de l’histoire de l’Église qui précède l’installation de la papauté en Avignon et nous fera découvrir un des acteurs importants de cette époque. Outre sa belle chapelle gothique, on y découvrira l’esprit de cet ordre religieux militaire (fondé au concile de Troyes en 1129), ses ressources humaines, matérielles et financières. Installation pour une nuit à l’hôtel Ibis de Crêches-sur-Saône.  

J2 : Comment les papes et les cardinaux ont-ils façonné les environs d’Avignon ?

Départ pour Vienne : balade dans la ville médiévale où le pape Clément V, sous la pression de Philippe le Bel, convoqua un concile déterminant pour l’avenir des Templiers. Découverte de sa cathédrale St-Maurice où s’est tenu de 1311 à 1312 ce concile présidé par un pape affaibli. En effet, c’est sous la pression du roi que le pape supprime l’ordre des Templiers sans toutefois le condamner. Les pères conciliaires tentèrent aussi de réformer la papauté sans y parvenir, mais l’idée va faire son chemin. Route pour Châteauneuf-du-Pape, résidence secondaire des papes et célèbre pour son vignoble. Dégustation de vin au Domaine Mousset. Installation pour 4 nuits à l’hôtel le Ya’Tis (périphérie d’Avignon). 

J3 : Comment les papes et les cardinaux ont-ils façonné les environs d’Avignon ?

Départ pour Villeneuve-lès-Avignon, ville des cardinaux, séparée d’Avignon par le célèbre pont stratégique. Les cardinaux y trouvent l’espace pour construire de magnifiques demeures appelées « livrées ». Visite de la Chartreuse, construite par Innocent VI en souvenir du général de l’ordre des chartreux qui, par humilité, avait refusé la tiare. Découverte des cloîtres, de l’église renfermant le tombeau d’Innocent VI et de quelques belles fresques signées Matteo Giovannetti, le peintre des papes. Visite du Fort Saint-André (accès avec de hautes marches), construit sur un relief par les rois Jean le Bon et Charles V pour surveiller la papauté voisine et offrant un beau spécimen de fortifications du Moyen-Age. Nous y jouirons d’une belle vue. Au Musée municipal Pierre-de-Luxembourg, aménagé dans la livrée de ce jeune cardinal très vite béatifié, nous découvrirons des œuvres d’art issues des établissements religieux proches dont le Couronnement de la Vierge d’Enguerrand Quarton, chef-d’œuvre de l’école avignonnaise.

J4 : Les papes d’Avignon furent-ils des humanistes ?

Départ pour Carpentras, ville qui a connu un essor considérable lorsque les papes s’installèrent en Provence. Visite de la cathédrale St-Siffrein commencée sous le règne du pape Benoît XIII d’Avignon et célèbre pour son portail sud, ou porte juive, de style gothique flamboyant. Nous découvrirons la synagogue, la plus ancienne de France, édifiée au 14è s. et reconstruite au 18è, ainsi que les rituels et modes de vie de ces gens enfermés le soir dans des rues et protégés par le pape Clément VI contre la fureur populaire.

Balade à la résurgence de Fontaine de Vaucluse donnant naissance à la Sorgue et si chère à Pétrarque, érudit, poète et humaniste florentin, familier de la cour pontificale. Promenade dans le jardin situé à l’emplacement supposé de la maison du poète du 14è s. où il aimait s’adonner à la poésie et aux méditations philosophiques.

J5 : Comment les papes vivaient-ils à Avignon ?

Départ pour Avignon, dont le destin bascule au 14è s. Le séjour des papes à Rome était devenu impossible en raison de querelles de partis qui mettaient la ville à feu et à sang. C’est pourquoi le pape s’installe à Avignon, ce qui vaudra à la ville un siècle de splendeur, jusqu’à la fin du Grand Schisme en 1417. Découverte passionnante du Palais des papes, au moyen de tablettes individuelles qui reconstituent de façon virtuelle la riche décoration intérieure. Ce bâtiment, accroché au rocher des Doms, devait traduire par ses richesses que le pape était le prince le plus puissant de ce monde, au point aussi de susciter les convoitises et la construction des remparts pour se protéger. Nous découvrions aussi la ville embellie et enrichie par la cour pontificale qui menait grand train : ses églises, ses couvents, son université fondée en 1303, … Rencontre avec le recteur de la cathédrale Notre-Dame des Doms, voisine du Palais des papes.

J6 : Comment les papes assuraient-ils leur salut ?

Nous remontons vers le nord en passant par La Chaise-Dieu abbaye bénédictine fondée au 11è s. Plusieurs papes passeront par cette abbaye avant qu’un ancien de ses moines, devenu le pape Clément VI, n’y finance l’abbatiale que nous connaissons aujourd’hui et dans laquelle il se fera inhumer. Nous y admirerons notamment le superbe gisant du pape Clément VI, le chœur de l’église, la danse macabre murale… Installation pour une nuit à Beaune (Hôtel Logis Carline ou similaire).

J7 : Quelle papauté pour quelle Église aujourd’hui ?

Retour en Belgique en passant par Troyes où nous rencontrerons Mgr Stenger, l’évêque du diocèse, pour découvrir avec lui les réformes auxquelles le pape François s’est attelé et à la façon d’exercer le magistère en Église aujourd’hui. Arrivée en Belgique en début de soirée.

 

Prix : 979 €   

Inclus : déplacements en car confortable, logement en pension complète en hôtel 3 étoiles (normes locales) du repas du soir du 1er jour au repas de midi du dernier jour, boissons aux repas de midi les 4e, 6e et 7e jours, visites guidées,  oreillettes, pourboires, assurances assistance et annulation

Non-inclus : Repas du midi du 1er jour ; repas du soir du dernier jour; boissons supplémentaires.

Navette sur demande depuis d’autres lieux d’embarquement : Prix à déterminer.

Supplément chambre individuelle : 199 €

 

 

( OU :>> télécharger programme et bulletin d'inscription << ) 

 

Voyage pour personnes valides, autonomes pouvant marcher et suivre un groupe sans problème.